Paroisse Saint Vincent

Mardi au jeudi: 9h -12h // 15h -17h

Vendredi: 9h30 -12h

Samedi: 9h - 11h30

25 rue du faubourg Saint Vincent

45000 Orléans

02 38 53 52 59

paroisse.st.vincent@gmail.com

02 38 53 52 59

paroisse.st.vincent@gmail.com

Paroisse Saint Vincent Orléans

Pensez à vous inscrire pour recevoir la lettre d'informations

Suivez-nous !

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

                                                                                                                 COMMUNION
                   « Je suis le pain vivant qui descend du ciel. Celui qui mangera de ce pain vivra pour l’éternité. »   Jean (6,51)
 
Qu’est ce que la Première Communion ?
La première Communion, c’est recevoir pour la première fois le corps du Christ sous forme d’hostie consacrée par le prêtre :

c’est le sacrement de l’Eucharistie. C’est le second rite de l’initiation chrétienne, après le baptême. 
Le mot Eucharistie vient du grec et signifie « merci ».
C’est un autre mot pour désigner la messe : c’est le repas où Jésus dit merci, rend grâce à son Père parce que son amour est plus fort que

le mal et la mort.
La Communion crée une relation vraiment personnelle avec Jésus en nous nourrissant de sa Parole et de sa propre vie.
Les catholiques répondent à l’invitation de Jésus Christ pour partager la Parole de Dieu et le Pain de Vie en se rassemblant en Église chaque dimanche. C’est le cœur de leur vie de croyants.
Le baptisé, marqué de l’Esprit Saint, parachève son initiation chrétienne, en participant à la messe, à l’Eucharistie, mémorial de la mort

et de la résurrection du Seigneur, don de la vie éternelle.

A que âge peut-on faire sa Première Communion ?
Il est possible de communier pour la première fois à tout âge. Quand on a pris le temps de mieux connaître Jésus, que l’on a envie de vivre avec Lui. Quand on a compris que son pain de vie n’est pas du pain ordinaire et quand on est déjà baptisé.
Traditionnellement, lorsque les enfants commencent à être catéchisés, leurs accompagnateurs proposent de cheminer vers la première communion. Selon la maturité de l’enfant, on peut aussi la faire plus tôt ou plus tard. Et on peut aussi attendre d’être adultes.

Chacun est libre de choisir le moment qui lui correspond pour communier pour la première fois.

Si votre enfant désire communier pour la première fois cette année, soyez assurés que nous voulons être avec vous attentifs à l’éducation chrétienne de votre enfant. Il est donc important que nous puissions préparer ensemble cette étape essentielle de son chemin de foi.
Afin de recevoir pour la première fois le Corps du Christ, un temps de préparation est nécessaire en plus de la catéchèse.

N’hésitez pas à contacter un des prêtres ou l’assistante pastorale de la Paroisse qui répondra à vos questions !

 

Certains d’entre vous se posent peut-être la question : Mon enfant est-il prêt à communier ?
Voici quelques points de réflexion :
notre enfant est baptisé et il est assidu au catéchisme
il croit en Jésus Christ vivant aujourd’hui avec nous
il prie et participe régulièrement à la messe du dimanche
il exprime le désir de communier
il montre dans sa vie qu’il est un ami de Jésus et commence à rendre service, à faire plaisir, à partager… spontanément !
En ce qui nous concerne, nous, parents :
acceptons-nous cette démarche de foi de notre enfant ?
sommes-nous prêts à l’aider dans sa démarche ?
nous engageons-nous à l’accompagner à la messe le dimanche ?

 

Si vous ne pouvez pas communier
Il y a des baptisés qui participent à la messe sans pouvoir communier : des personnes qui n’ont pas fait leur première communion, d’autres qui ne se sont pas confessées depuis plus d’un an, d’autres dont la situation personnelle est particulière. 
Approchez-vous dans la procession de communion, les bras croisés sur les épaules pour exprimer votre accord avec Jésus et l’Église sur ce qu’ils nous demandent, votre volonté de conversion, votre amour pour Jésus et l’Église et pour recevoir, non le Corps du Seigneur, mais cette petite croix de bénédiction qui vous dit que l’Église vous porte en votre chemin. Ceux qui donnent la communion, les ministres ordonnés, bien sûr, mais aussi les laïcs qui les aident, au nom de la charge qui leur est confiée, bénissent d’une croix sur le front ceux qui s’approchent les bras croisés sur les épaules.

 

Les dispositions pour recevoir la Communion Eucharistique
Il est important de rappeler de façon simple que la Communion n’est pas obligatoire. Elle implique une démarche de Foi en la Présence réelle de Jésus-Christ dans l’Hostie consacrée.